18 Août 2014 Réunion au Golf Barrière de Deauville (Club House), Le Manoir du Mont Canisy 58 participants (en réalité 53 il y a eu 5 absents à la dernière minute) à ce sympathique dîner et écouté la très intéressante conférence de notre Députée et membre d’honneur Nicole Ameline. Visiteurs : Claude Lainé du Rotary Club Paris Académie, Luc Verdier du Rotary Club d’Honfleur, Bernard Debethune du Rotary Club du Montfort Lamaury. Invités : Louis et Beryl GABINSKI, invités du Club; Mr et Mme Bernard BRUNET, invités de Vladimir Nadler; Mr Simon Nidal, invité de Daniel Sarberg. Conférence de Nicole Ameline « Les enjeux de la France dans le monde ».

Jacques Poilleux nous présente la conférencière Nicole Ameline. Elle est député depuis 1991 et a été constamment réélue et en est donc à son cinquième mandat. Elle a également été ministre. Elle a de nombreuses responsabilités hors France à l’ONU dans la lutte contre la discrimination faite aux femmes et à l’OTAN où elle est Vice-Présidente de l’Assemblée Parlementaire.

 

La conférencière nous apprend que pour son élection à l’ONU elle a du faire campagne à chaque élection ou réélection alors que pendant ce temps la Chine et plus récemment Cuba y sont entrés sans faire de campagne. Cela montre à quel point la réorganisation du monde est à l’ordre du jour. Avec la mondialisation, l’Europe n’est plus la seule référence universelle et il est très important de le comprendre dans la mesure où il y a une accélération de cette réorganisation du monde. On parle de l’ouest et « du reste » mais ce reste compte de plus en plus. La gouvernance mondiale est repensée même si il y a encore les grandes alliances de plus en plus de pays tels que l’Inde ou la Chine estiment que le modèle occidental n’est plus le leur et l’extrême étant les djihadistes qui considèrent l’occident comme leur ennemi. Les américains considèrent qu’il existe maintenant un tropisme mondial vers l’Asie, la Corée, le Japon. Ils disent qu’ils seront toujours là mais qu’il faut que l’Europe se dote de sa propre défense. Il y a maintenant un axe Nord-Sud mais aussi Est-Ouest.

 

La France est assez remarquable dans ses analyses géopolitiques mais elle ne pourra pas faire tout, partout et surtout seule. Il faut une force politique et militaire européenne. Il faut de plus s’adapter aux nouvelles formes de terrorisme notamment le cyber terrorisme qui devient de plus en plus fréquent. La France a des atouts : dissuasion nucléaire, capacité militaire et force d’intervention assez exceptionnelles et représente une référence réelle au Conseil de Sécurité.  Mais, mis à part le Royaume Uni, le reste de l’Europe est plutôt en position de « désarmement moral ». La France donne des armes aux kurdes, elle est encore au Mali mais on manque d’argent. De plus, le taux de croissance étant un élément de pouvoir, l’incapacité de la France à sortir de la crise et à faire de vraies réformes crée une énorme question dans le monde. En effet, si on n’est pas le meilleur, on se dégrade…. La France a une approche théorique du pouvoir, une vision indépassable de l’Etat Nation. Les députés dans leur ensemble ont beaucoup de difficultés à comprendre et accepter la mondialisation comme cadre naturel de l’évolution et reste dans le schéma Etat Nation. Or, l’isolement est gravissime et pendant que la France s’enfonce dans la crise, d’autres qui ont agi en temps voulu en émergent. L’an prochain, nous serons les premiers emprunteurs…

 

Pour s’en sortir, il faut absolument réformer la défense, la justice, l’intérieur et remettre la France au travail. Mais il faut aussi un sursaut européen. Le danger de l’Europe c’est le populisme. Il y a un danger mal compris pour le moment qui est celui que la Russie s’éloigne de l’Europe et aille vers l’Est. Le danger vient aussi du Sud et bien sûr de l’Irak. L’Etat Islamique a été évité en Afghanistan et au Mali mais pour l’Irak plus difficile les combattants sont armés, riches et déterminés. On en passera peut-être par la création d’un état kurde.

 

En tout état de cause, l’Europe doit assumer sa protection et les pays qui ne disposent pas d’une armée ou d’une industrie d’armement doivent contribuer financièrement.

 

Une autre donnée est l’axe méditerranéen avec l’Egypte, la Tunisie et le Maroc qui redeviennent assez stables et doivent être  considérés comme des alliés politiques et économiques. L’Inde et la Chine sont en permanence chez eux alors pourquoi l’Europe ne les aide pas alors qu’ils représentent une porte d’entrée pour le reste du continent africain. La France et même l’Europe donnent beaucoup d’argent dans le monde alors pourquoi ne pas revoir la politique concernant le continent africain qui devrait être réinvesti.  Europe/Afrique ça peut marcher et la France pourrait même jouer un rôle de « go between » grâce à la francophonie, à de nouvelles solidarités et à une politique d’influence.

 

Notre conférencière a conclu sur la nécessité d’avoir un projet de société et de développer une géopolitique européenne qui ne laisse pas la France et le Royaume Uni seuls. Il faut une vision courageuse qui sorte de l’idée que la France ne doit rien voir d’autre chose qu’elle-même. L’avenir appartiendra aux courageux….

Nicole Ameline a répondu aux nombreuses questions qui lui ont été posées.

 

L’auditoire a été extrêmement intéressé par cette brillante conférence.

 

 Cliquer ici pour regarder et télécharger toutes les photos (41) de cette charmante soirée

      Rotary Club de Deauville © 2011 - 2018.  Mise à jour : 2018 03 13 : 10:30