13 Avril 2015 Avec le Rotary Club de Honfleur à La Résidence Montana Deauville, une Conférence musicale de Gérard Poncet et Thierry Pelican et concert de Philippe Carment, Mickaël Loukia et Bertrand Coulume

Nous avons eu la chance d’assister à une très intéressante conférence musicale et à un concert de jazz.

Un premier conférencier nous a raconté l’histoire de la musique avec en 1650 Monteverdi qui marque les débuts de la composition et l’invention de l’art de l’Opéra avec Orphée et Eurydice. Il y avait à l’époque de très nombreux instruments qui pouvaient donner une impression d’anarchie mais en fait tout est très réglementé. L’émotion vient de la surprise de la transgression des règles et c’est ainsi que en l’espace de 400 ans une évolution considérable a lieu tandis que dans les musiques ethniques on a très peu de changements. On assistera à une épuration de l’orchestre avec la musique baroque (Bach, Vivaldi, Telemann) où il y a une ligne de basses et improvisation pour la main droite. C’est ce principe qui a permis par exemple à Vivaldi de composer 600 concertos en une année. On invente et perfectionne des instruments. La révolution viendra à la seconde moitié du 18ième siècle à Mannheim où des instruments à vent seront ajoutés aux instruments à cordes dans l’orchestre. C’est la naissance de l’art classique avec Mozart et Haydn qui ne dure que 50 à 60 ans mais qui a tellement marqué que l’on continue à utiliser le mot classique pour l’ensemble. Mozart marque un tournant aussi dans sa position de refus d’avoir un maître comme tous les autres compositeurs qui avaient toujours servi un « prince ». On pourra parler de lui comme « artiste » et des autres comme « artisans ».

 

Le compositeur devient un personnage très important et avec Beethoven on atteint le sommet. De Beethoven à Wagner et Verdi c’est la grande période romantique avec des sommets dans les émotions pouvant aller jusqu’à la folie comme chez Schumann et Tchaïkovski. Dans l’idée de toujours surprendre apparaissent les dissonances avec un grand mouvement mené par Berlioz et Gounod amis ce sera Debussy qui va créer de nouvelles couleurs, Stravinsky, Ravel et Milhaud ont utilisé toutes ces nouveautés et avec Poulenc on ira encore plus loin dans la nouveauté.

 

Notre second conférencier nous a brossé le panorama du jazz qui naît en 1850. Il s’agit d’un style et non d’une composition comme la musique dite classique. Sur la base d’une série d’accords se déroule une mélodie qui découle de ces accords mais c’est une improvisation. La musique de jazz est basée sur l’improvisation, le son et le rythme. L’improvisation est la plus grande différence avec la musique dite classique. Le son correspond à la hauteur, la durée et l’intensité du timbre. Le rythme est l’essence même du jazz qui donne ce que l’on appelle le swing mais on ne sait pas ce qu’est exactement le swing c’est d’une manière générale « une envie de danser, de bouger ». Le jazz a évolué au cours du temps et nous avons pu assister à un magnifique concert de démonstration de cette évolution.

      Rotary Club de Deauville © 2011 - 2018.  Mise à jour : 2018 06 07  18:30 AEST